Matthieu 13 : 4-23 

Dans ce texte la semence représente la Parole de Dieu, et les sols décrivent les dispositions du cœur humain face à celle-ci.
 

1) Le long du chemin : parole enlevée par le diable « aussi-tôt »

Tout comme une semence ne peut pénétrer le long d’un chemin dont le sol est devenu dur à force d’être foulé par des pieds humains, Jésus décrits des cœurs endurcis, au point de rejeter la Parole de Dieu, seule capable d’engendrer une vie fructueuse. Il y a des cœurs hermétiques.

2) L’endroit pierreux : Parole reçue d’abord avec joie mais pas de racine

Comme une semence peut vite lever dans un sol contenant des pierres et mourir aussi très rapidement, certaines personnes se réjouissent en découvrant la beauté de l’Évangile, mais n’acceptent pas le changement profond que Dieu veut réaliser en elles, la superficialité de leur démarche les rattrape. Le prix de l’engagement à Christ est trop lourd à payer.

3) L’endroit rempli d’épines : la semence est étouffée et ne peut croître

A l’instar d’une semence qui ne peut croître car elle se trouve étouffée par de mauvaises herbes, la Parole de Dieu se trouve comme empêchée de produire le fruit escompté dans certaines vies. Nos affaires personnelles : travail, ambitions, besoins, peuvent devenir des facteurs encombrants pour le développement d’une foi vivante et saine en la personne de Jésus-Christ, si l’on ne veille pas.

4) La bonne terre : la semence produit du fruit

La Bonne terre évoque un sol retourné, labouré débarrassé de pierres et de ronces, donc préparé pour recevoir la semence. Pour que la Parole engendre la vie nouvelle que Dieu désire pour tout homme, il faut laisser le divin laboureur, l’Esprit de Dieu, remuer nos cœurs, ôter les épines les ronces, les pierres : toutes ces choses que Dieu met en lumière en nous et qui constituent des obstacles à son action dans notre vie. C’est cette action profonde du Saint-Esprit, qui produit un fruit selon Dieu en nous.

Ayons toujours de bonnes dispositions de cœur face à la vérité de la Parole de Dieu.