DIJON
REUNIONS PLENIERES 
 
  Dimanche 10h : Culte et Enfance  
    15h30 : Evangélisation  
 

Mardi

19h : Prière, Edification et Etudes bibliques

 
  Jeudi 19h : Evangélisation  

 

Plan d'accès
Cliquez sur la carte pour l’explorer.

Historique de l'Assemblée de Dieu de Dijon
   
Parlant de l’originalité du Mouvement de Pentecôte, l’historien dominicain P. CHERY écrivait en 1947 : “Le principe fondamental des Assemblées de Dieu pourrait s’exprimer ainsi : la Bible, toute la Bible, rien que la Bible”. Un tel jugement ne peut manquer d’honorer de véritables chrétiens. En effet, l’usage de l’Ecriture est, par-dessus tout, nécessaire à l’Eglise comme unique fondement de sa foi et de sa connaissance. C’est afin de perpétuer cette tradition de l’Ecriture que le 3 septembre 1951, un groupe de croyants se constituait en association cultuelle. C’était il y a plus de 50 ans maintenant, dans le quartier Clémenceau, au 13 rue Parmentier. Une nouvelle Assemblée de Dieu venait de naître… Quelque temps auparavant, au printemps 1950, sollicités par une famille protestante, deux hommes, Douglas Scott et André Piauger, s'étaient rejoints à Dijon pour y annoncer l’Evangile.
 
Les premières réunions publiques ont eu lieu au premier étage du café de la Comédie, place du théatre, tous les jours ouvrables à 15h et 20h30 durant trois semaines, ainsi que chaque dimanche après-midi au café de Paris juste en face de l'actuelle Banque Populaire. Les cultes n’avaient pas encore été établis et c’était au temple que M. et Mme Scott et M. Piauger se rendaient chaque dimanche matin. M. Scott a prêché au temple le matin. Le pasteur réformé Deransart aidera au maximum au démarrage de l’oeuvre, annonçant nos réunions et conseillant même à ses paroissiens d’y aller. Animés de l’audace de la foi, les premiers prospectus qu’ils distribuent dans toute la ville s’intitulent : “Miracles d’autrefois et miracles d’aujourd’hui – Nous invitons les croyants pour affermir leur foi, les sceptiques pour être convaincus et les malades pour être guéris“. Les premiers auditoires regroupent 30 à 50 personnes et jusqu’à 100, le dimanche.

Après quelques jours de réunions très ferventes, les premiers témoignages de guérisons et de vies transformées ont attesté l’action du Seigneur : Dieu  honore la prédication de la foi de ces hommes. Des hommes et des femmes de toutes conditions sociales, de toutes obédiences religieuses, découvrent  ou redécouvent qu’en réponse à la foi, Dieu agit de la même manière qu’au premier siècle de l’Eglise.

Peu de temps après, les réunions se poursuivent durant un an au “Chalet du Parc”, un bar-restaurant (aujourd’hui disparu) près de la place Wilson. Le chanoine Kir, homme d’une grande ouverture d’esprit, maire de Dijon à l’époque, prêtera le “Caveau de Vosges” pour les réunions du dimanche. L’esprit-Saint faisant son oeuvre dans les coeurs, des personnes vécurent des expériences spirituelles profondes par une véritable rencontre avec Dieu, des conversions sincères à Jésus-Christ suivies des premiers baptêmes qui se firent dans le lac de Velars le 11 mai 1950. Les cafés conviennent bien pour ce genre de réunions populaires mais pas pour célébrer le culte ! C’est ainsi que la nécessité d’une location d’un lieu privé s’impose.

On s’installe donc temporairement au 13 rue Parmentier jusqu’en janvier 1953 tout en ouvrant d’autres points d’évangélisation. Les lieux devenant trop exigus, la cinquantaine de membres décide d’acheter un local servant jusque là de garde-meubles, au 9 rue Vivant Carion. Aujourd’hui, ce même local s'est modernisé. Spacieux et accueillant, son existence vise toujours le même but :  revenir aux doctrines et pratiques du christianisme des temps apostoliques.  Sous l’impulsion du Pr. Douglas Scott, un premier pasteur, André Piauger, s’occupera de cette oeuvre. Il sera secondé par des jeunes gens, comme M. Poncet, jeune militaire. Se succèderont au cours des années suivantes  8 pasteurs principaux et 21 pasteurs stagiaires, plus ou moins jeunes, chacun avec un ministère  différent mais tous animés de la même pensée : Vivre à Dijon, au service de Dieu, pour l’affermissement des croyants et la proclamation de l’Evangile ! Les uns resteront 4 années, d’autres plus  longtemps. Tous se consacreront à Dieu en vue de faire progresser l’oeuvre.
   

Des centaines de personnes entendent l’Evangile et accèptent Jésus comme leur Sauveur, puis se font baptiser par immersion. Des malades sont guéris, des vies dissolues sont transformées, des dépressifs retrouvent la joie de vivre. Dieu agit parmi les dijonnais qui se plaisent à se retrouver pour célébrer Jésus, pour prier, pour intercéder, pour s’instruire, se former, aider … Dès les premières années, des personnes venant des villes alentour demandent alors l’ouverture de lieux de culte semblables près de leurs lieux de résidence. Ainsi à partir de Dijon, d’autres assemblées naissent un peu partout dans la région : le Creusot, Chalon / Saône, Montceau, Autun, Macon, Dôle, Besançon, Vesoul, Belfort, Montbéliard, St Dizier, Joinville, Troyes.

 
Aujourd’hui, l’Assemblée de Dieu de Dijon compte environ 180 membres, ainsi que de nombreux sympathisants qui fréquentent régulièrement son lieu de culte. Des hommes et des femmes, de toutes nationalités et de toute culture se rassemblent pour s’édifier, prier et adorer Dieu avec ferveur. Un culte est célébré chaque dimanche matin à 10h, avec un programme consacré au chant, à la louange individuelle et collective, au partage de la cène avec le pain et le vin, et à la prédication des Saintes Ecritures afin que l’Eglise se construise et réalise son unité de foi, sa vie de piété et sa vocation missionnaire. Pendant longtemps le besoin spirituel de l’enfant n’était pas considéré comme primordial. Mais Dieu encouragea certaines femmes (telles Mmes Brunet et Bersot) à considérer sérieusement l’âme de l’enfant. Un programme d’enseignement et d'accueil est proposé ;  l’amitié et la charité chrétiennes qui ne sont pas de vains mots sont alors pratiquées ! C’est la vocation de l’Eglise d’être un lieu de vie, de réconfort, de ressourcement ; un lieu d’accueil, ouvert et chaleureux !